Se rencontrer et s’accepter à travers l’alimentation consciente

« Ne rejetez pas la part d’ombre, de brouillard de ténèbres que vous portez en vous […] Accueillez tout ce qui est en vous et intégrez le à votre conscience dans une véritable acceptation de ce qui est. Puis travaillez à vous transformer, dans la conscience et l’amour. »

Frédéric Lenoir, dans l’Âme du Monde.

Votre façon de manger en dit beaucoup plus sur vous que vous ne pensez. Vous êtes vous déjà posé la question de l’existence de vos habitudes, vos préférences, vos éventuelles règles et interdictions ? Et si tout ce que vous pensiez savoir jusqu’à aujourd’hui pouvait être différent ? Je vous accompagne dans ce cheminement.

L’alimentation consciente c’est quoi ?

La pleine conscience est un état naturel où l’on a apaisé notre flot de pensées. Un état où, comme son nom l’indique, on devient calme et conscient de tout : notre respiration, la température de la pièce, notre cœur qui bat, d’éventuels inconforts physiques ou désordres émotionnels, la bruit des oiseaux, l’odeur du café dans la pièce d’à côté, etc. On est dans l’instant présent, tout ce qui existe est l’expérience du moment. Les animaux et les plantes sont constamment dans cet état, et vous avez pu en faire l’expérience un jour lors d’une activité sportive qui requérait toute votre attention, ou bien face à un paysage époustouflant par exemple. Cet état de pleine conscience peut s’appliquer à tous les domaines de sa vie. Par l’intention, la concentration et la pratique, la pleine conscience nous ramène à nous, nous sort de la torpeur.

Manger en peine conscience, c’est d’abord se concentrer sur ses sensations physiologiques, émotionnelles, psychologiques : sur son environnement intérieur. Puis sur les aliments qui vont nous nourrir : son environnement extérieur. A quoi cela ressemble, quelle odeur, saveur, souvenirs ils nous évoquent. d’où ils viennent, qui les a cultivés, ont-il poussé/grandi dans le respect de leur nature ?

C’est aussi simple que ça. Cela crée simplement l’espace et l’ouverture pour que la magie opère.

A travers cette pratique, le mécanisme de décortiquage (comme j’aime l’appeler), se met en place. Des réalisations sur ses habitudes, ses croyances, ses envies peuvent apparaître au point de changer fondamentalement la façon de se nourrir.

Mon rôle est de vous accompagner dans ce cheminement, dans la rencontre avec vous même. Je n’ai pas l’intention de vous prescrire de régime ni de plan alimentaire qui vous prive de vos sens. Voyez moi plutôt comme une sorte de coach en connaissance de soi. Car c’est lorsqu’on se connait qu’on peut s’aimer tel quel, être à l’écoute de nos besoins et laisser le corps s’ajuster par lui-même.

Nous avons tous nos parts d’ombre, ainsi que le formidable pouvoir de s’en libérer.